Post Top Ad

17 mai 2013

Première édition réussie pour la Black Fashion Week à Montréal

Il faut croire que je commence à devenir une habituée de ce genre d’event! Ce que j’aime dans les défilés de créateurs, c’est que je ne risque pas de retrouver les mêmes pièces sur tout le monde deux semaines après. Bon, chaque modèle n’est pas « unique », mais ce sont des éditions limitées pour la plupart, alors pour ceux qui veulent être un peu originaux, c’est la solution idéale.

Je ressors de ce premier défilé de la BFWM à l’Église Saint-Jean Baptiste avec plein d’idée pour mon propre look, qui, il faut se le dire, est plus que banal (se limitant à du noir et du blanc avec quelques maxis bijoux par-ci par-là).

Ce déferlement de tissus, de drapés et de scintillements colorés, moi, ça m’inspire et ça me donne même quelques idées de photoshoot… à suivre. En tout cas, voilà ce que j’attendais de cette première édition de la Black Fashion Week montréalaise qui a été un succès avec plus de 500 personnes sur les bancs d’église : un vent de fraîcheur sur la mode et une envie d’essayer de nouveaux mix d’imprimés, de nouvelles matières. Attentes comblées! Bref, passons au plat principal :

J'aime la fluidité des tissus, leurs transparences, le mélange des genres, les couleurs néon  pastel ou kaki, le côté chic, le fait de me dire que ce sont des choses que je pourrais porter en soirée. (Les mots d'Adama Paris affirmant en conférence de presse qu'elle fait des pièces au-dessus du 40 et que ces prix sont plutôt abordables raisonnent dans ma tête)

J'ai apprécié l'aspect nacré de certaines pièces, les couleurs sobres, les coupes élégantes et la mixité de la collection, mais ce n'est pas vraiment mon style.
Tous les bijoux n'étaient pas forcément à mon goût, notamment celles où tout était amassé d'un seul côté du collier, mais celles ci-dessus ont retenus mon attention. Pour habiller une tenue simple avec une touche d’excentricité, c'est parfait.
Une seule chose à dire : ENFIN DES HOMMES QUI OSENT POSTER DE LA COULEUR!
Le designer surprise de la soirée, Oscar Mandosa, qui n'était pas prévu à la programmation, fut une belle découverte. Il a d'ailleurs eu beaucoup de succès auprès du public.
Helmer a cassé a baraque. Malheureusement, je n'avais plus du tout de jus sur mes deux batteries à ce moment-là et j'ai manqué les meilleurs pièces, mais je peux vous assurer que c'était à la fois étrange et époustouflant de beauté. Pour moi, il a dépassé les limites de l'imagination.

J'attends avec impatience le deuxième défilé de ce soir. Je vous raconterai aussi pleins de petites anecdotes croustillantes sur mes débuts de blogueuse mode (le ridicule ne tue pas, alors il faut que je partage cela avec vous!).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mathilde est la fondatrice et la rédactrice en chef du blog. Branchée culture, mode et lifestyle, intéressée par la question de la diversité, accro aux réseaux sociaux et à l’affût des activités gratuites, elle aime découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.

15 h 14 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire