Suivez-nous sur les réseaux sociaux avec le hashtag #CarnetReunionnaise

Carnet d'une Réunionnaise


La Fête du Canada est l'occasion pour les Canadiens fiers de leurs réalisations, de leur histoire et de leur culture de célébrer leurs droits et libertés (Merci le site du gouvernement du Canada).

La célébration annuelle se déroule toujours le 1er juillet. En tant qu'immigrée, cette journée me donne l'opportunité de me fondre dans la masse et de partager un moment festif avec ma société d'accueil. Comme j'avais envie de marquer le coup cette année, j'ai fait une liste de cinq idées d'activités à faire durant cette journée si particulière.


Le Vieux-Port de Montréal propose plusieurs activités ludiques et gratuites dès 11 h. Au programme : levée de drapeau canadien, fanfare militaire, spectacle et feux d'artifices.

Il aura lieu sur Sainte-Catherine dès 11 h, au croisement Fort et Peel. Le défilé se terminera à la Place du Canada. Voici une carte du trajet prévu lors du défilé. Sur le site officiel du défilé, les organisateurs promettent qu'un gâteau prévu pour nourrir près de 2500 personnes et mesurant 1,22 mètres par 2,44 mètres.

Faites honneur à la gastronomie canadienne (et québécoise) en succombant à une bonne poutine et dégustez une bonne bière de microbrasserie (parce que ce serait inconcevable de boire de la bière importée pendant la Fête du Canada)

Une photo publiée par Carnet d'une Réunionnaise (@carnetreunionnaise) le

Personnellement, j'ai troqué la poutine contre du smocked meat. Miam!

Bonne Fête du Canada!
Mathilde

Le Marché Jean-Talon accueille une nouvelle destination gourmande. Après Westmount, le Plateau Mont-Royal, Bas Franc, Laval ou encore Pointe-Claire, Anne-Marie et Jean-Michel Cabanes, les propriétaires de l'enseigne Gascogne ont ouvert une nouvelle boutique au Marché Jean-Talon.

Située au 268, Jean-Talon Est, la nouvelle boutique allie modernité et savoir-faire. Le cadre reflète à merveille le slogan de l'enseigne : la nécessité de suivre la tradition et de s'orienter vers le futur. C'est toute une gamme de pâtisserie, boulangerie, chocolaterie, glaces et plats cuisinés qui attendent les fin gourmets. 


L'enseigne offre un large choix, du plat cuisiné surgelé à emporter au savoureux gâteau à partager en passant par la baguette tout juste sortie du four. Nous avons pu déguster quelques-uns de leurs classiques, mais aussi leurs nouvelles gammes de produits salés et sucrés. C'était franchement succulent!

Le maître mot de Philippe Labbé, le chef exécutif de Gascogne? Du goût avant-tout! Il a à cœur de désucrer le produit pour qu'on ne goûte que les véritables saveurs de chacun des ingrédients. Et cela se sent à la dégustation puisque ces petites merveilles, qui sont aussi un ravissement pour les yeux, réjouissent nos papilles. 

Après avoir donné un coup de neuf à leur identité visuelle (l'enseigne opère depuis 1957!) et ouvert une nouvelle boutique au Marché Jean-Talon, on peut dire que ce haut lieu du savoir-faire a atteint son objectif : refléter la dynamique de son entreprise et se rapprocher de la clientèle actuelle. 

Nul doute que je repasserai à la boutique lors de ma visite hebdomadaire au marché. Le plus difficile sera de ne pas succomber à cet arsenal de petites douceurs auxquelles aucune dent sucrée ne peut résister. Je vous laisse sur quelques images qui, je l'espère, vous mettront l'eau à la bouche.

Texte et crédits photos : Mathilde Mercier





Dès le 7 juillet et jusqu'au 31 août, la Cinémathèque québécoise présentera Une histoire de l’érotisme, un tout nouveau cycle de près d’une centaine de films érotiques de partout à travers le monde, ainsi que des productions québécoises. 

Parmi les films à l'affiche, on retrouve Belle de jour de Luis Buñuel ou Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick. Ce sera aussi l'occasion de revenir sur l'évolution de la représentation sexuelle et du désir au cinéma ou encore sur la naissance de l’industrie de la pornographie aux États-Unis durant des conférences. 

L'exposition Le corps exquis sera présentée dès le 5 août en même temps que cette programmation muy caliente (il faut le dire!) Après tout, comme dirait Marcel Jean, directeur général de la Cinémathèque québécoise : Le cinéma est affaire de regard et de désir. L’été s’annonce très chaud! (Ok, ok, j'arrête les jeux de mots grivois!)

Texte : Mathilde Mercier
Photo : tirée du film Valérie de Denis Héroux