Suivez-nous sur les réseaux sociaux avec le hashtag #CarnetReunionnaise

Carnet d'une Réunionnaise


L’un de nos meilleurs alliés pour décorer notre home sweet home s’appelle BOIS & CUIR. L'entreprise fondée en 2014 a ouvert son premier magasin à Montréal sur la rue St-Hubert. La marque chic et urbaine s’est tout de suite imposée comme l’une des places phares pour nous inspirer et nous aider à transformer nos espaces.

La particularité de cette entreprise? Du soin dans le choix de leurs produits, mais aussi un accueil personnalisé et des conseils avisés des équipes de ventesL’énergie presque amicale et le professionnalisme des vendeurs vous mettent tout de suite en confiance, mais aussi vous aident à trouver des solutions d’adaptations à votre espace, vos agencements et même votre budget.

Richard Des Lys. © 2016, Carnet d'une Réunionnaise, Bois & Cuir de Westmount

Une nouvelle boutique à Westmount

Cet été, une nouvelle enseigne a ouvert ses portes dans le quartier de Westmount au 5014 Rue Sherbrooke O. Un party à la fois simple et fancy a été donné pour l’occasion, sous le son cool et groovy de DJ Maddie Longlegz.

Outre les délicieuses dégustations de Miss Prêt-à-manger, le service impeccable du bartender et ses cocktails offerts par Remy Martin & Cointreau, nous pouvions découvrir le « style Bois & Cuir »: éclectique et personnalisé, industriel et classique, glamour et urbain, en un mot le lieu idéal pour se construire son chez soi, avec caractère et élégance.

Le directeur régional, monsieur Daniel Lavoie, nous a reçus comme un vieil ami qu’on retrouve pour la fin de semaine dans son chalet. Il a donné un discours lumineux et empreint d’une forte ambition pour l’avenir pour la marque.

L'esprit Bois & Cuir

Conçus par des designers montréalais, tous les meubles s’inspirent pleinement de notre époque où une certaine noblesse de l’ancien se mêle au rythme de nos vies modernes et de nos habitudes à jamais transformées par les technologies.

Ainsi, le bois (le vrai) domine avec ses infinies possibilités de traitement et d’alliages. Couleurs, fer forgé, métal, etc., se marient à merveille pour assurer une signature sobre et sophistiquée à la fois, typique de Bois & Cuir qui tient aussi compte de l’écoresponsabilité.

Richard Des Lys. © 2016, Carnet d'une Réunionnaise, Bois & Cuir de Westmount
Richard Des Lys. © 2016, Carnet d'une Réunionnaise, Bois & Cuir de Westmount
Les fauteuils en cuir façon Chesterfield et les lustres baroques restent autant fidèles au catalogue que le mobilier en bois brut des tables, des chaises, des commodes et des lits de certaines collections. Les accessoires sont volontairement naïfs, où l’esprit du jouet « designé » en bibelot, laisse entrevoir notre âme d’enfant à l’intérieur de l’adulte raffiné.


Mes coups de cœur

Mon premier coup de cœur s’arrête sur les meubles créatifs de la série Containers, des caissons customisés en pièces à vivre. Original et rock’n’roll. Mon second coup de cœur va vers la ligne Vintage Leather où le travail du cuir invite au confort et à une élégance intemporelle qui s’adaptent à tous les goûts.

Bois & Cuir de Westmount

Une entreprise en pleine expansion

Le succès est au rendez-vous depuis le début de l’aventure. Outre les deux boutiques de Montréal, une troisième devrait bientôt voir le jour, en plus de celles de Laval et de la Rive Sud. Une autre est déjà établie dans la ville de Québec, et la Colombie-Britannique va accueillir une succursale d’ici la fin de l’été, à Victoriaville.

La passion du beau et le soin attentionné du client sont totalement assumés par cette entreprise, dont l’ambition vise à conquérir Ottawa, Toronto et, peut-être même, les États-Unis.

Une nouvelle collection en lin, déclinant des sofas et des chaises, vous séduira probablement si le charme typique de Bois & Cuir n’a pas déjà touché votre cœur d'épucurien du bien-être!
Bois & Cuir
5014 Rue Sherbrooke O, Westmount
(438) 384-7444



RICHARD DES LYS
Rédacteur
Richard est un autodidacte atypique grand consommateur d'arts populaires. Photographe, rédacteur, acteur, chanteur et réalisateur, il ne s'éparpille pas mais est multi-passionné.

J’ai essayé le pole dance au Milan Pole Dance Studio. Une semaine après, mon corps s’en souvient encore. Initialement réservé aux strip-teaseuses, le pole dance est considéré comme un sport à part entière depuis les années 2000. Ouvert à Montréal depuis 2012, le Milan Pole Dance Studio accueille les femmes de tout âge, de toute taille et de toute morphologie pour leur faire découvrir les bénéfices physiques de cette activité (peut-être) encore dépréciée. 

Mimi - Milan Pole Studio Dance, Montréal
Situé dans le Vieux-Montréal, le studio est agréable et élégant. L’enseigne propose 4 intensités de cours pole dance. Ne mettant jamais approché d’une barre auparavant, j’ai assisté au cours Pole Basic destiné, comme son nom l’indique, aux débutantes. Le short est de rigueur pour permettre à la peau d’adhérer à la surface de barre et ne pas glisser. Les talons? On oublie pour le moment, c’est un accessoire réservé aux plus avancées.

À bas les préjugés : aucune des femmes présentes dans la salle n’avaient l’air d’une strip-teaseuses en devenir (ou passée). Élancés, rondes, petites, grandes: j’aurai toutes pu les croiser dans la rue sans me douter une seconde qu’elles savaient dompter une pole avec tant de dextérité. Première découverte lorsqu’on me présente mon emplacement : la barre tourne sur elle-même ! Ça a fait comme « haaaaaaannnn » dans ma tête parce que je trouvais ça pas mal compliqué d’envisager réussir à glisser de manière latérale en plus du reste. Anyway, c’était peut-être juste dans ma tête que c’était pas clair…

En une heure de temps comprenant un échauffement digne de ce nom, j’ai pu m’essayer à quatre figures : Pole climb, Crucifix, Boomerang spin et Side spin. Ce sont des éléments de base à la pratique du pole dance. Tous requièrent force, maîtrise et contrôle. Avec zéro force physique contenue dans chacun de mes bras, l’exercice c’est vite avéré fatiguant. Les figures demandent aussi parfois une répartition du corps parallèle au sol qui peut effrayer quand on pense avoir épuisé toute l’énergie des membres qui nous portent.

Mais lorsqu’on réussi enfin à réaliser la figure présentée par Victoria, la coach qui a animé mon cours, BIM, on affiche un grand sourire. :) Bien sûr, l’élégance des premières réussites est proche de celle d’un instable bébé chimpanzé mais on fini par comprendre le truc. On fait une pause pour se remettre de nos émotions (et récupérer ses bras qu’on aurait cru restés au pied de la pole) avant de se lancer à nouveau. 

La sensation est vraiment très cool. Bien que tous les muscles soient sollicités et la concentration à son maximum, on ressent une vraie impression de liberté. Le fait d’être "suspendue" dans les airs est très agréable. Chaque impulsion donnée une fois que le deuxième pied à quitter le sol entraine le tournoiement de la barre. Alors on tourne, on tourne, sans toucher le sol… Je dois dire que ça a été pour moi comme une évasion. Pendant tout ce temps, je n’ai pensé à rien d’autre qu'à mon corps, mon équilibre et cette sensation de voler.


Le Milan Pole Dance Studio offre des cours de pole dance divisé en plusieurs intensités. Pour changer de niveau, il faut savoir maitriser la vingtaine de figures propres au niveau précédent. Jamais avant ce premier cours, je n'aurai pensé que le pole dance nécessite autant de force, d'endurance et de flexibilité. Après cette expérience, j'entrerai en débat avec quiconque affirmant qu'il n'y a rien de compliqué à tourner autour d'une barre. Le simple fait d'y monter et de rester stable est une performance en soi. Comme toute pratique acrobatique, seuls l'entrainement et la persévérance  peuvent laisser imaginer que c'est simple.

L'enseigne propose aussi des cours de flexibilité pour travailler sa souplesse et des cours de renforcement musculaire toujours travaillés à la barre, et bien sûr des cours plus axés sur la dance comme le Contempory Pole pour le côté artistique ou l’Exotic Dance pour les showgirls.

Féminité, contrôle, puissance et légèreté : voilà ce que vous invite à découvrir en vous un cours de pole dance. J'ai adoré.

Milan Pole Dance Studio
50 rue St-Jacques, Montréal, H2Y 3P7
(514) 806-4063
Plus d’informations ici


FLORA BIDAUD
Rédactrice web, pupitreuse pour la section culture
Tombée en amour du melting pot montréalais, Flora veut tout voir, tout faire, tout vivre! Adoptant un style proche du gonzo journalisme, elle met des mots sur les émotions pour vous faire partager les expériences qui l’ont fait vibrer.

Dans exactement un mois (et deux jours, le temps de voyager), le créole réunionnais résonnera dans mes oreilles. 

J'ai hâte d'entendre la brise de l'hiver austral faire chanter les fleurs des champs de cannes à sucre de Sainte-Marie, de grimacer à l'odeur des coqs qui sentiront le coq au marché forain du Chaudron, de pousser mon vieux portail en fer pour rentrer chez moi, de fermer et d'ouvrir mes vieux volets en bois de case créole, de faire attention aux guêpes, aux fourmis rouges, aux moustiques. 

Hâte de partager un café avec mes parents sur la terrasse tous les matins. Hâte de partager une "marmite de la mer" avec ma famille, une pizza sur le front de mer du Barachois avec mes amis, des samoussas et des bonbons piments avec mes voisins. 

Je compte les jours avant mon arrivée. Je compte les jours avant mon départ. Je le sens, au fond de moi, que ce voyage ne sera pas comme les autres. J'ai hâte et j'ai peur.

Mathilde, en 2016.
#MTLtoReunion

Un petit manège pour enfants au Barachois, Août 2011, Mathilde Mercier

Coucher de soleil dans les Hauts de Beaumont, Août 2011, Mathilde Mercier.

Vue de nuit sur St-Denis, prise avec mon appareil photo de l'époque, Août 2011, Mathilde Mercier

Les très vieilles bâtisses en pierre de St-Denis, Août 2011, Mathilde Mercier
Août 2011, front de mer de St-Pierre. Photo : Iréne Raparison.