Post Top Ad

12 juill. 2013

Il était une fois le Jockey....


Fin 2012, pas la fin du monde mais un déménagement accompagnant un changement de vie, de nouveaux repères, pas vraiment un nouveau quartier mais à 4 coins de rue près... finalement oui... Une enseigne en face de mon nouveau chez moi m'interpelle : Le Jockey. En passant plusieurs fois devant, mon oreille est titillée par du son familier et j'entraperçois au loin un babyfoot, c'est décidé je dois aller y mettre le bout de mon nez!

Le Jockey, une place où l'accueil a du sens


Première impression : belle ambiance, bonne musique, des airs de bistro de quartier, mobilier sympa type brasserie, accueil hyper chaleureux. J'ai l'impression de connaître l'endroit et les personnes qui y travaillent, mais en fait non, c'est juste la magie qui opère.


Et oui parce que ce qui est frappant dès que tu rentres dans ce bar c'est la chaleur du lieu mais aussi celle des personnes qui y travaillent et qui le fréquentent. Quand tu t'assois au bar, tout le monde te dit bonjour, te demande comment ça va et ce qui te ferait plaisir de boire. On t'accueille tout d'abord avec un verre d'eau et là toutes les possibilités s'offrent à toi.

Bon, qu'est-ce qu'on boit?

Ton voisin de gauche ou de droite, souvent un habitué des lieux, va te conseiller LE meilleur drink du moment (ok il n'y en pas un seul de meilleur, ils le sont tous). 

Si tu veux jouer la carte traditionnelle alors ton choix ira vers une pinte de blonde, de blanche ou bien un bon verre de cidre. Mais ce qui fait la spécificité du Jockey, son identité, ce sont les cocktails!

La carte des cocktails est pas mal variée et intéressante, il y en a pour tous les goûts : le Fête foraine et sa délicieuse barbe à papa, le Mojito Ruby et sa liqueur de framboises, le traditionnel mais revisité Peter's Cup et son indétrônable concombre et enfin l'original Caipirinha avec son eau de vie brésilienne.


Mais de vous à moi, bien que ces cocktails soient tous délicieusement sympathiques, je vous conseille vivement de vous laisser porter par l'imagination, l'expérience et le savoir-faire de votre barman. Il vous demandera un peu vos goûts et à la suite de quoi il se lancera dans LA création. Sous vos yeux, rien que pour vous et vous seul, au gré du moment et avec des fruits frais. 

Selon Edwin Knight-Vallée (l'un des propriétaires et barman du Jockey), pour avoir de bons cocktails, « il faut qu'ils soient balancés : pas trop sucrés, pas trop amers, pas trop acides... Idéalement qu'il y ait un équilibre entre ces trois goûts-là ». Chose promise, chose due, vous ne serez pas déçus!



Et si je ne bois pas d'alcool, puis-je trouver mon bonheur au Jockey? Un grand oui de la part d'Edwin qui nous dit : « On fait des mocktails, des Mojitos sans alcool, des créations avec des jus de fruits fraîchement pressés... »

Flair, bartending et mixologie...tout un art!


Après avoir passé ta commande, tu auras donc le privilège de voir ton cocktail créé sous tes yeux par un barman spécialiste du flair. C'est quoi le flair? Edwin nous l'explique : « Ça veut dire "présenter avec style".

On va donc voir des barmen jongler avec des bouteilles, attraper des choses derrière leur dos... La propreté des verres... Mais c'est aussi présenter avec style au niveau de la façon dont on verse le spiritueux dans le verre... Flexibilité dans le geste... Verser avec 4 bouteilles en même temps dans un verre ou bien avec 2 bouteilles dans chaque main dans deux verres.... »

Un petit creux?

Pas de problème! Le Jockey a gardé quelques marques traditionnelles du bar de quartier avec notamment les œufs au vinaigre, nachos et sauce salsa, olives et cornichons.

Vous pourrez aussi vous sustenter avec de savoureux petits saucissons, un merveilleux chorizo accompagné de sa réduction de vinaigre balsamique ou encore avec le grill-cheese ou bien le fameux grill-cheese au bacon. Bref, tout est fait pour vous accueillir et vous servir au mieux, sans oublier les petites faims qui pointent le bout de leur nez en fin de soirée.

Chaleur humaine, chaleur des lieux, chaleur tout court!


Le concept de chaleur avec les boys du Jockey, c'est pas seulement au sens figuré!

En effet, les vendredi et samedi soir, à partir de minuit / une heure du matin, si vous êtes chanceux, vous aurez peut-être droit à une séance de jonglage avec des bouteilles enflammées, des barmen qui mettent le feu au bar et vous réchauffent l'ambiance et les lieux en deux trois temps mouvements -bien maîtrisés- . Le clou du spectacle : un cracheur de feu vous soufflera, et vous coupera le souffle, définitivement!

Le mot de la fin

Depuis, vous l'aurez deviné, le Jockey est devenu mon endroit favori pour me détendre après le boulot, sortir entre amis, fêter des anniversaires ou tout simplement passer du bon temps autour de bons cocktails et rencontrer du monde sympa.

C'est ça aussi le Jockey, la détente, la discussion, l'humour et faire connaissance avec ta voisine de comptoir qui s'avère être aussi ta voisine d'immeuble!

Alors en conclusion, pour aller voir des boys qui manquent pas de flair et passer une belle soirée, une seule adresse : le Jockey au 1309 sur St Zotique.


Crédit vidéo : Julie Bramond
Crédit photo : Mathilde Mercier


Les lundis de l'humour (qui reprennent à la fin août)
"Tous les lundis, le bar le Jockey vous présente une soirée d'humour mettant en vedette les meilleurs humoristes de la relève! Animée par Phil Roy, c'est un rendez-vous au 1309 St-Zotique est, 20 h 30! L'entrée est au coût de 7$!"
1309, St-Zotique
Lundi au dimanche de 17 h à 3 h


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CHRONIQUEUSE
Julie est une touche-à-tout et une amoureuse de la vie passionnée de musique, cuisine, jardinage, théâtre, bricolage et fringues.
C'est une chercheuse de bons plans, toujours partante pour partir en excursions et découvrir de nouvelles choses.


10 h 54 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire