Post Top Ad

4 août 2013

Selongey pour les vacances

Quand Jeanne m’a proposé de venir une semaine à Dijon, capitale de la Bourgogne pour débuter mon road trip français, je ne m’attendais pas à passer autant de temps dans sa maison familiale située au cœur de Selongey, un petit village à une demi-heure du centre-ville de Dijon. 

Repos et douceur de vie garantis. Bon, il faut aussi dire que Jeanne est une hôte d’exception!

Après une bonne nuit de sommeil et plusieurs tentatives de rattrapage de jetlag, je me suis réveillée comme une fleur au son du coq et du clocher de l’église. À moi les vraies vacances! 

Au menu : peu de monde donc pas d’achalandage sur les routes, ballades sympathiques à faire en famille ou en amoureux et douceurs de vivre à la selongéenne (pas sûre de l'adjectif). 

Bref, n’importe qui se sentirait bien à Selongey.



Les habitants se disent bonjour quand ils se croisent. Beaucoup de fenêtres et de portes sont ouvertes dans la journée et les commerces sont accessibles à pied. Pour les sportifs, il y a de belles pentes bien ardues pour se faire les mollets et améliorer son système cardiaque. Hors-sujet du jour : il faut vraiment que je me remette au sport.



D’un point de vue architectural (genre je suis une experte), je suis tombée amoureuses des vielles portes, des granges et des petites fenêtres au grand désespoir de Jeanne qui ne comprenait pas pourquoi je prenais des photos de tout ce qui était « vieux et moche ».

J’ai aussi admiré les vieilles briques blanches, les toits en ardoise, les pans de mur entiers dominés par le lierre. Je n’ai jamais eu l’occasion de toute ma vie de voir ce type d’environnement excepté à la télé, dans les reportages présentés par Jean Pierre Perneault. Alors oui, j’ai joué la touriste jusqu’au bout, en particulier lorsque l’on a longé le petit cours d’eau qui dessert l’ancien lavoir. Immanquable si vous passez par Selongey.



Sur ce, je vais me dorer la pilule encore quelques jours à Selongey, chez Jeanne, avant de faire un marathon d’activités à Dijon grâce à la City Card de Dijon. Je vous laisse sur un conseil avisé de mon hôte : « le meilleur moment pour venir à Selongey, c’est pendant les fêtes de Gallas » qui auront lieu en… 2038.

P.-S. Je tente de ne pas vous faire des billets qui comparent la France et Montréal, mais je crois qu’on ne pourra pas y échapper. Note à moi-même : il faut que j’arrête de parler de Montréal à toutes les personnes que je rencontre. On dirait une « maudite française », version québécoise.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
FONDATRICE ET RÉDACTRICE EN CHEF
Mathilde est branchée culture, mode et lifestyle, intéressée par la question de la diversité, accro aux réseaux sociaux et à l’affût des activités gratuites, elle aime découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.
Twitter : @Mathild_Mercier | Pinterest
08 h 00 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire