Post Top Ad

12 nov. 2013

French Food Connection : des producteurs français en quête d'importateurs privés

Le 22 octobre dernier, je me suis incrustée au French Food Connection organisé par Ubifrance à la SAT. Découvert par hasard sur Evenbrite, l’événement, qui était à la base réservé aux professionnels de l’industrie, a piqué ma curiosité. C’est donc avec beaucoup d’engouement que j’ai proposé à Julie de m’accompagner. Après tout, c’est quand même elle notre reine des bons plans et l'animatrice de la page Facebook "Si t'es expat à Montréal et que tu cherches l'introuvable..."

Du confit de piments d’Espelette, aux rillettes à la bergamote en passant par la soupe de poisson, on pouvait goûter et découvrir toutes sortes de produits. L’espace d’une après-midi, je me suis sentie de nouveau en vacances en France tellement l’éventail de produits était représentatif de l’Hexagone… et ce n’était pas pour me déplaire!


Même si nous n’étions ni restaurateurs, ni importateurs privés, certains exposants ne nous ont pas snobées. Bien au contraire, ils nous ont parlé de leur produit et de leur métier avec passion, patience et justesse. Ils n’étaient pas là pour vendre un produit, mais bien pour nous les faire découvrir.


Nous leur avons posés des questions sur leur entreprise (souvent familiale) et sur leur volonté de s’exporter. Nous leur donnions nos conseils d’expatriés et de fins gourmets, comme le fait qu’il y ait un gros potentiel de futurs clients parmi la communauté française pour les achats de groupe (hé! hé!) ou encore qu’il n’y ait pas que le Marché Jean-Talon qui pourrait être intéressé par leur produit, mais aussi beaucoup de restaurateurs et d’épiceries fines.

Je pense notamment au Massilia pour la bouillabaisse marseillaise ou encore à l’excellent restaurant Plein Sud sur l’Avenue du Mont-Royal pour les produits corses. En parlant de la Corse… Personnellement, j’ai ADORÉ tous leurs produits. Fromages, charcuteries, huiles d’olive, confitures à mettre sur les fromages, j’ai tout goûté et tout aimé.


Après le French Food Connection, je comprends mieux pourquoi on ne trouve PAS DU TOUT certains produits sur les tablettes québécoises. Certains produits français ne respectent pas les normes canadiennes, d’autres ne peuvent être transportés ni par avion, ni par bateau pour des raisons d’hygiène et de sécurité alimentaire. Avec toutes ces informations, ces lois, ces accords et ces échanges, il y a avait de quoi animer un colloque!

C’était aussi assez frustrant de se rendre compte que plus des 3/4 des exposants se cherchaient un importateur privé et que le ¼ restant avait des points de vente éloignés ou qui allaient s’ouvrir seulement en janvier. Nous n’allions pas pouvoir re-goûter à tout ce que nous avions apprécié avant des mois, si ce n’est des années!


De tels événements nous rappellent aussi qu’au fur et à mesure que nous apprécions la gastronomie québécoise, les produits français commencent eux aussi à débarquer au Québec!

Quels produits français vous manquent le plus?

MATHILDE MERCIER - rédactrice en chef Amatrice de bons vins et de bonne bouffe, Mathilde est branchée culture, mode et lifestyle Accro aux réseaux sociaux, elle est au courant des bons plans. Elle aime découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.

11 h 04 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire