Post Top Ad

25 févr. 2014

Un long chemin vers la liberté: l'expo!


Je suis allée voir l'exposition Un long chemin vers la liberté, qui se tient présentement à l'Hotel de Ville dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs à Montréal.

L'exposition revient sur le parcours de Nelson Mandela dans un pays tourmenté par la ségrégation raciale et lève le voile sur le rôle qu'a joué le Canada pendant l'apartheid.

Saviez-vous que le Canada s'était farouchement opposé au régime de l'apartheid? Lors de sa visite du pays peu après sa libération en 1990, Nelson Mandela a demandé aux Canadiens de maintenir les sanctions économiques imposées à l'Afrique du Sud en 1985.

Peu après, le Canada a attribué la citoyenneté canadienne à titre honorifique à celui qui est aujourd'hui considéré comme le père de l'Afrique du Sud libre

J'ai aussi découvert une série de photographies et de documents illustrant les grandes étapes de la vie de Mandela, notamment celle de l'acquisition de son cabinet d'avocat à Johannesburg, qu'il dirigera avec son ami Olivier Tambo en 1941. Il donna ainsi naissance au premier cabinet d'avocats noirs d'Afrique du Sud.


Une petite fille dans les décombres de sa maison démolie à Sophiatown, un quartier de Johannesburg  qui fut transformé en communauté réservée aux blancs.


Le système de l'apartheid n'était ni le fruit du hasard, ni un élément isolé de l'Histoire, mais plutôt un effort délibéré d'enrayer la fièvre révolutionnaire de l'époque. J'ai donc pu découvrir des images à la fois magnifiques et dures lors de l'exposition, représentants aussi bien les symboles de la résistance que les souffrances endurées. 
Des habitants de Johannesburg brûlant leurs laissez-passer en signe de protestation.

La copie de la décision de justice faisant de Nelson Mandela un prisonnier à vie sous le matricule 466/64. On y voit même ses empruntes digitales.

En plus de l'exposition concernant Nelson Mandela, un panneau était réservé à l'artiste Julien-Trésor Kandolo Lubanda, étudiant en arts visuels à l'UQAM. Sa famille et lui ont fui la guerre en République Démocratique du Congo et sont arrivés a Montréal en 2009. 

C'est un artiste audacieux qui par le dessin et la gestuelle instinctive créé des œuvres magnifiques suscitant réflexion et questionnement. Particulièrement imprégné par l'Histoire des Noirs, il nous fait découvrir ici ses créations inspirées par Madiba et l'apartheid en Afrique du Sud.


Hôtel de Ville de Montréal en février
Espace Culturel Georges-Emile-Lapalme en avril 
Gratuit
semaine - 08 h 30 à  16 h 30
fin de semaine : 10 h 00 à 16 h 00


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CHRONIQUEUSE
Aurore est une jeune Réunionnaise installée à Montréal depuis un an. Accro au thé et Ukulélé girl, elle aime partager ses coups de cœur, découvrir de nouveaux restaurants branchés et écrire des critiques ciné.



14 h 11 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire