Post Top Ad

28 mars 2014

Hänsel et Gretel : l’opéra pour les petits et les grands enfants

Hänsel et Gretel est certainement l’un des opéras de l’Opéra de Montréal les plus abordables aux néophytes auxquels j’ai assisté depuis que j’ai commencé à bloguer. Il n’en est pas moins beau!

Inspiré d’un des contes les plus connus des frères Grimm et rythmé par une musique wagnérienne en leitmotiv, cet opéra coloré et féerique composé par Engelbert Humperdinck plaira certainement autant à vos enfants qu’à vous (allo la sortie culturelle en famille de fou!)

Emma Char (Hänsel) et Frédérique Drolet (Gretel). Crédit photo : Yves Renaud (Opéra de Montréal)
Ne vous laissez pas avoir par les maquillages poudrés et les tons rosés de l’affiche télé! En réalité, le maquillage et les costumes sont aussi délurés que les paroles du livret en allemand (Tireliti, tireli, tirelirelireli!). 

Je m’attendais à une scène dégoulinante de bonbons, sucres d’orge et pain d’épices, mais le décor met l’emphase sur le thème du conte : pages de livres géantes, personnages qui sortent littéralement de la page, titre calligraphié, etc. (Je vous laisse continuer cette liste vous-même!)
Aperçu du décor mélangeant le thème du conte et celui de la gourmandise. Crédit photo : Yves Renaud (Opéra de Montréal)
La mise en scène orchestrée par Hugo Bélanger mélange habilement le chant et le jeu d’acteur à l’art du cirque dont les élèves de l’École nationale de cirque sont les dignes représentants. 

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire face aux scènes de chamailleries entre frère et sœur joués par la mezzo Emma Char (Hänsel) et la soprano Frédérique Drolet (Gretel). Vos enfants ne seront d’ailleurs pas obligés de garder un œil sur la traduction des paroles pour comprendre qu’il faut rire!
L’École nationale de cirque à l’œuvre. Crédit photo : Yves Renaud (Opéra de Montréal)
Au-delà de mon compte-rendu de blogueuse sur cet opéra, comme je l’ai déjà dit dans un précédent billet, je salue encore une fois la volonté de l’Opéra de Montréal de démocratiser cet art qui est encore souvent considéré comme inaccessible par l’opinion publique. 

Ils font non seulement des tarifs réduits pour les étudiants (20$), mais c’est aussi un « organisme » qui promeut l’accès à la culture… et pas seulement sur leur plan d’action annuelle lors de leur conseil d’administration.
Crédit photo : Yves Renaud (Opéra de Montréal)
Plusieurs adolescents ont ainsi eu la chance d’assister à la répétition générale aux côtés des médias. C’était déjà attendrissant de les voir apprêtés et sages comme des images lors de la représentation, ça l’était encore plus quand j’ai entendu des jeunes filles s’extasiaient sur l’opéra lors de mon passage aux toilettes pendant l’entracte. La vérité sort de la bouche des enfants et les commentaires des toilettes ne mentent jamais! :P

Dernière représentation le 29 mars
À la Salle Wilfrid-Pelletier

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
RÉDACTRICE EN CHEF
Mathilde est branchée culture, mode et lifestyle, intéressée par la question de la diversité, accro aux réseaux sociaux et à l’affût des activités gratuites, elle aime découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.

21 h 04 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire