Post Top Ad

30 avr. 2014

Peter Doig et son exposition Nulle terre étrangère aux Musée des Beaux arts

« Il n’y a pas de terres étrangères. Seul le voyageur est étranger. » 
Robert Louis Stevenson (1850-1894), écrivain écossais.

Peinture Peter Doig: Nulle Terre étrangère. Crédit photo: Aurore Dijoux


Aller plus souvent au musée fait partie de mes résolutions pour l'année 2014. Je l'ai mise en pratique la semaine dernière en allant voir une exposition qui me faisait de l’œil depuis plusieurs semaines : Nulles terre étrangère, une rétrospective du peintre Peter Doig. Coproduite par le Musée des beaux-arts de Montréal en collaboration avec les National Galleries of Scotland, c'est l'une des premières expositions consacrée à cet artiste en Amérique du Nord.

Peter Doig est né à Édimbourg en 1959. Le peintre, qui a déjà vécu quelques années à Montréal, est considéré aujourd'hui par ses paires comme un artiste nord-américain à part entière. Redécouvrant Trinidad, (la ville de son enfance) en 2000 durant une d’une résidence d’artiste, il décide de s'y installer définitivement deux ans plus tard. Cette décision marquera un tournant dans sa peinture et inspirera énormément ses futures toiles.
Peinture Peter Doig. Figures in red boat. Crédit photo: Aurore Dijoux, 

Exposée dans les plus grands musées du monde comme le Tate Britain de Londres ou encore le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, son oeuvre s'inscrit dans la tradition des Bonnard, Matisse, Gauguin, Munch, mais aussi d'Armando Reverón, artiste antillais de renom. Son univers, ses couleurs, ainsi que ses thématiques font de lui un descendant des mouvements du fauvisme et de l'expressionnisme.


Peinture Peter Doig: Painting for Wall Painters 2010-2012. Crédit photo: Aurore Dijoux, 

Peter Doig présente également tout un pan jusqu’alors méconnu de son art, le travail préparatoire (esquisses et essais de styles). Au total, près d’une centaine de dessins et de peintures sont à découvrir lors de cette rétrospective.
Peintures Peter Doig: série stag 2002. Crédit photo: Aurore Dijoux, 

En plus des différents essais de style, le peintre utilise une multitude de support comme la toile de lin ou le papier recyclé (un clin d'oeil à Trinidad qui développe de plus en plus l'écotourisme). Au fil de l'exposition, les visiteurs découvrent des scènes qui évoquent des images de contemplations souvent associé au thème de l'eau. Doig joue avec notre imaginaire, entre scènes rêvées et celles du quotidien. 

Peinture Peter Doig: 100 years ago + Figures in red boat. Crédit photo: Aurore Dijoux.

Les œuvres de Doig se scrutent, d'autres demandent davantage de recul, ne serait-ce que pour identifier tous les protagonistes ou prendre conscience des détails et du mouvement.

Credit photo: Aurore Dijoux, Peinture Peter Doig: Pelican 2004

Depuis ma dernière visite au Musée des beaux arts de Montréal, je suis l'heureuse propriétaire d'une carte VIP! Pour seulement 30$ l'année, j'ai maintenant accès à l'ensemble du musée, soit toutes les collections temporaires et permanentes! Résolution 2014 "aller au musée plus souvent" tenue!

 Carte VIP du Musée des Beaux arts de Montréal. Crédit photo: Aurore Dijoux
Jusqu'au 4 mai 2014
Pavillon Michal et Renata Hornstein
Entrée principale au 1380, rue Sherbrooke Ouest
---------------
AURORE DIJOUX - RÉDACTRICE
Aurore est une jeune Réunionnaise installée à Montréal depuis deux ans. Accro au thé et Ukulélé girl, elle aime partager ses coups de cœur, découvrir de nouveaux restaurants branchés et écrire des critiques ciné@Aurore_Dijoux Ses billets



13 h 05 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire