Post Top Ad

22 sept. 2014

Les restaurants L’Assommoir dévoilent leur nouvelle carte

Afin de célébrer l’automne et comme pour réconforter nos papilles avant le début de l’hiver, L’Assommoir lance, sous l’influence culinaire de son nouveau chef exécutif Frank Chesseron, le nouveau menu de ses restaurants. Carnet d’une Réunionnaise profite de l’occasion pour découvrir la nouvelle ardoise subtilement intitulée QUÉBEC, JE TE SOUTIENS.

Fier partisan de la promotion des produits locaux, L’Assommoir s’est inspiré de la devise provinciale Québec, "je me souviens" pour élaborer cinq nouveaux plats que nous avons eus la chance de découvrir. Installé dans le fond de la salle, le DJ nous ambiance dès notre arrivée (playlist en ci-dessus).

La soirée s'annonce chill à l'Assommoir. Crédit photo : Sébastien Lévy.
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.

La clientèle ne semble pas pressée de décoller de son siège : des couples se dessinent aux tables les plus intimistes tandis que les banquettes reçoivent des groupes d’amis en pleine effervescence. Installés sur le bar, nous commandons un daiquiri poire (par gourmandise) et un verre de vin blanc sous les conseils du barman.

QUÉBEC, JE TE SOUTIENS, la nouvelle ardoise signée Frank Chesseron

La nouvelle ardoise QUÉBEC, JE TE SOUTIENS est composée de 4 plats et 1 dessert. Nous commençons par deux assiettes bien garnies! Du brochet poché du Lac Saint-Pierre accompagné d’une julienne maraîchère et une salade de pieuvre grillée aux gourganes et lardons

Aventurière mais pas téméraire... Le sermon parental «Tu ne peux pas dire que tu n’aimes pas avant d’avoir goûté» résonant dans ma tête, je me suis quand même lancée et j’ai donc mangé de la pieuvre. Mais, j’ai mangé CETTE pieuvre parce que c’était tout simplement délicieux. Le subtil mélange sucré-salé apporté par une vinaigrette aux framboises offre une excellente surprise et la fraîcheur du plat est appréciable.

Pieuvre grillée aux gourganes et aux lardons. Crédit photo : Sébastien Lévy.
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.
Brochet poché du Lac Saint-Pierre accompagné d’une julienne maraîchère. Crédit photo : Sébastien Lévy.
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.
Suite à cette découverte des produits de la mer, place au T-Bone de veau de Mauricie grillé et au poulet de Cornouailles du Québec au cidre de Jodoin. Les assiettes sont encore une fois bien généreuses.

Le veau est excellent et la cuisson, bien qu’elle ne nous ait pas été demandée, est adéquate à la dégustation. Mention + + pour la purée de courge musquée qui accompagne la viande et pour la pomme caramélisée McIntosh qui vient avec la volaille.

Nous sommes repus, mais pour les besoins de cette investigation gourmande, nous commandons le dessert de l’ardoise soit un gâteau des anges surmonté d’une poire Williams pochée au vin rouge accompagnée de chantilly à l’érable et caramel. Aux couleurs de l’automne, l’ensemble est très bien ficelé et la fraîcheur du fruit termine bien le repas.

Gâteau des anges surmonté d’une poire Williams pochée au vin rouge accompagnée de chantilly à l’érable et caramel
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.

Au final, on a très bien mangé grâce aux associations de saveurs nouvelles et surprenantes! Différents les uns des autres, je suis convaincue que ces plats sauront plaire à tous les palais. Petit bémol : le service plutôt lent a laissé notre faim s’envoler entre l’entrée et le plat de résistance, ce qui tend à devenir un problème au cours d’un repas.

Un vernissage explosif à deux pas de là

À moins de 20 mètres de L’Assommoir, nous découvrons le travail de Mathieu St-Onge. À la fois peintre, humoriste et comédien, il expose son premier vernissage solo à la Galerie 203. Jusqu’au 24 septembre, vous pourrez découvrir ses œuvres abstraites et décalées dont certaines sont inspirées des derniers buzz internet. Présent ce soir-là, Mathieu St-Onge répond aux visiteurs curieux et proposera même dans la soirée une performance de peinture live.

Le travail de Mathieu Saint-Onge à la galerie 203. Crédit photo : Flora Bidaud
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.
Vernissage de la première exposition de l'exposition Mathieu Saint-Onge. Crédit photo : Flora Bidaud
© 2014, Carnet d'une Réunionnaise à Montréal, L'Assommoir.
Un avant-goût du nouveau menu 

Il semble que les saveurs et les textures s’en donneront à cœur joie dans cette nouvelle carte dont vous pouvez d’ores et déjà vous délecter. Les bars à poutine et à mini-burger rassureront les gourmands aux goûts plus classiques tandis que les plus curieux auront à faire face au dilemme du choix. 

Pour moi, ce sera ballottine de prosciutto, figue et caramel de porto au rayon des tapas, tartare thon pamplemousse et avocat en entrée et un risotto aux abricots et mousse d’oseille comme plat principal. À vous maintenant d’aller faire votre choix!

211, Notre-Dame Ouest, Montréal H2Y 1T4
ou 112, Bernard Ouest Montréal H2Y 2K1

FLORA - RÉDACTRICE
Tombée en amour du melting pot Montréalais, Flora veux tout voir, tout faire, tout vivre! Adoptant un style proche du gonzo journalisme, elle met des mots sur les émotions pour vous faire partager les expériences qui l’ont fait vibrer.



12 h 57 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire