Post Top Ad

5 nov. 2014

Moi et l’autre aux Écuries : suis-je l’étrangère ou l’intégrée?

Le Théâtre aux Écuries présente une pièce non conventionnelle, une représentation artistique qui fait réfléchir et que je recommande au plus grand nombre. Inspirée de la vie de Talia Hallmona, Moi et l’autre raconte l'histoire d’une enfant (qui deviendra une jeune femme) qui quitte son pays, pour venir s'installer au Québec avec sa famille. 

Crédit : Louis Pascal-Legault
Née à Alexandrie, d’un père Égyptien et d’une mère gréco-italienne, la comédienne explique dès le début de la pièce la complexité de ses origines et les débats intérieurs qui la taraudent. 

Du départ de son Égypte natale, à son arrivée à Laval, la pièce soulève les questions de l’intégration au Québec, de la perception de l’autre mais aussi de la recherche de sa réelle identité au travers un récit où les rôles sont échangés à maintes reprises. 

Crédit : Louis Pascal-Legault
L’Autre devient le moi et le moi devient l’Autre. (On salue d’ailleurs la prestation de Marie-Ève Trudel qui jouait le rôle de Julie Sirois, la meilleure amie de la Talia)

Qui suis-je?  Qui suis-je pour l’autre? Pour moi? Comment devenir moi? Voilà toutes les questions que se posent Hallmona, partagée entre sa terre d’origine et sa terre d’adoption.

Concernés par le Montréal multiculturel d’aujourd’hui et la recherche identitaire et personnelle qu’il suppose, les deux auteurs (Halmona et Brullmans) et le metteur en scène Michel-Maxime Legault ont su, via l’autofiction, impliquer le public du début à la fin, sur un sujet qui nous concerne finalement aussi bien l’immigrant que le Québécois.

Un spectacle convivial

Cette émouvante pièce  se termine par le banquet final, celui du mariage de sa sœur, ou nous, public, sommes invités à manger des mets égyptiens et à se retrouver avec les artistes, auteurs et fondateurs pour discuter et partager sur la pièce et le thème abordé. Avez-vous déjà eu cette chance au théâtre?

Crédit : Louis Pascal-Legault
En tant qu’expatriée, ce sujet m'avait interpellé par son titre, et j'étais curieuse de découvrir la pièce. Ce fut une très belle surprise, tant par le lieu, une salle très conviviale et intimiste, que par le jeu des deux comédiennes. On passe du rire aux larmes en quelques minutes.  

Sur fond de poésie, la pièce est à la fois drôle et sérieuse avec une authenticité et une mise en scène qui sortent de l'ordinaire! Et que dire de l'ambiance familiale, de la proximité et du partage entre le public et les artistes. Une belle expérience!
Jusqu’au 8 novembre 


AMANDINE DIJOUX - RÉDACTRICE
Friande d’activités manuelles et culturelles accessibles à tous, Amandine est une curieuse dans l'âme. De la création de bijoux, à la peinture en passant par le théâtre, elle partagera avec vous ses dernières trouvailles. 


14 h 38 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire