Post Top Ad

6 janv. 2015

Première Moisson, le goût des plaisirs et le bon goût des saveurs


Cette année, l'entreprise québécoise Première Moisson a convié une trentaine de blogueurs et blogueuses de Montréal pour le temps des fêtes. Carnet d’une Réunionnaise était de la partie.

Reçu très chaleureusement à l’entrée de la grande boutique de la rue Masson, j’ai tout de suite été invité à enfiler un tablier et à me placer parmi mes collègues du « savoir-vivre virtuel » le long d’une immense table où nous attendait une pâte à pain toute fraîche et déjà parsemée de pépites de chocolat, un petit pot d’eau et de la farine.  

Le sympathique Chef Raphaël ne manquait pas d’humour pour nous expliquer comment pétrir la pâte afin de mouler un petit pain. Quant à l’allégresse de notre hôtesse, Josée, la vice-présidente du réseau détail, elle était si communicative que l’excitation est montée très vite. On s’est tous mis à la tâche. 

L’ambiance était studieuse et même un peu compétitive. Bien évidemment, j’ai changé d’avis trois fois! En premier, je voulais faire une généreuse fleur de lys, mais entre l’image qu’on a dans la tête et celle qu’on est en train de réaliser avec une pâte, il y a tout un monde!


J’ai finalement opté pour un petit singe-smiley avant de me rendre compte que tout le monde avait sculpté un petit ourson de Noël, qui était en fait la figure imposée. Trop tard, on ramassait déjà nos « œuvres d’art » pour les enfourner. Tant pis, après tout, l’idée est de participer. Loin d’être déçu, j’ai suivi l’attroupement quittant l’atelier aménagé pour m’avancer vers le centre du magasin où un festin nous attendait!

Courtoisie - Première Moisson
Des couleurs vives de partout, une équipe de maquilleuses prêtes à transformer n’importe lequel d’entre nous en masque vénitien vivant, des coupelles de chocolat et de biscuits généreux répartis de-ci de-là, le tout sous la musique d’un jazz-band talentueux, le JC Neault Manouche et toute l’équipe de Première Moisson nous présentant le menu dégustation en partageant sa bonne humeur.

Créée au début des années 90, cette entreprise est devenue une chaîne avec plus d’une vingtaine de franchises sur Montréal (et un à Ottawa). À partir du moment où la marque est devenue populaire, on aurait pu penser que la fabrication d’usine aurait primé sur la main d’œuvre artisanale. Eh bien non! Marketing ou pas, il y a toujours une vraie approche de créativité dans les recettes et les saveurs.

Courtoisie - Première Moisson
Nous avons goûté les créations saisonnières. Vérine de foie gras au chutney de figues et gelée au cidre de glace du Domaine Lafrance - de la région des Laurentides - sur pain aux figues, raffiné et parfaite union des goûts; feuilleté forestier au fromage Le 1608 de Charlevoix, pâte feuilletée, épinards et champignons frais des bois, un goût rustique et gourmand que j’ai apprécié plus d’une fois. Le feuilleté de cerf aux morceaux de porc mariné au vin avec des pommes de terre et le feuilleté à l’oie et aux champignons sauvages étaient absolument délicieux.

Nous avons aussi eu le plaisir de savourer le Trio de chocolat de la gamme Alternative, spécialement réalisé sans gluten, un biscuit choco-amandes sans farine, une crème de chocolat au lait, une ganache de chocolat noir et mousse au chocolat blanc. Pause délectable et rêveuse, avant d’être rappelé à la réalité par l’euphorie annonçant la cuisson des pains que nous avions confectionnés.

Autant dire que posé au milieu des dizaines de mignons petits oursons de Noël, mon smiley ressemblait davantage à un nouveau copain de cellule de la prison d’Alcatraz qu’à un sympathique petit singe. Cela n’a pas empêché les concurrents (au moment des votes) d’y voir un gentil petit vieux, un jeune homme et même un Père Noël. Après tout, E.T. (l’extra-terrestre) était laid, mais adorable!

Crédit photo : Richard des Lys
Les gagnants du plus bel ourson sont repartis comblés d’un magnifique panier et autres cadeaux généreux. Un autre plaisir parmi beaucoup de plaisirs pour un lieu, une entreprise, une marque et une boulangerie qui se sont révélés authentiques et audacieux. La joie non dissimulée sur mon visage en disait long sur les futures escapades gourmandes que j’irai faire cet hiver chez Première Moisson!
Première Moisson

RICHARD DES LYS - rédacteur Installé à Montréal depuis trois ans, Richard est un autodidacte atypique grand consommateur d'arts populaires. Photographe, rédacteur, acteur, chanteur et réalisateur, il ne s'éparpille pas mais est multi-passionné.









15 h 45 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire