Post Top Ad

30 janv. 2016

Lettre ouverte à Mme Taubira


Madame,

Je vous écris cette lettre pour vous exprimer ma surprise face à votre démission dont j'ai pris connaissance depuis Montréal où je suis expatriée depuis quelques années maintenant. Cette surprise fut brève, car, vous connaissant sous les traits d'une femme de conviction, je savais au fond de moi que vous finiriez par quitter ce gouvernement.

Depuis cette annonce, les propos fusent sur la toile. Certains vous encensent, d'autres vous fustigent. De mon côté, je regarde en boucle les vidéos sur lesquelles vous apparaissez, notamment celles de l'Assemblée nationale, et je me surprends à chaque fois à penser : quel verbe, quelle répartie, quelle culture!

Aujourd'hui, je souhaite vous dire merci. Oui, merci Madame pour tout ce que vous avez fait - et continuerez à faire, j'en suis sûre - pour la France. Je vous ai connu à l’aube de ma jeunesse, durant la période d'adoption de la loi nº 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité : la loi Taubira. 

Cette loi a enfin légitimé l'histoire de mon île tout en respectant et reconnaissant mes ancêtres. Cette loi qui qualifie la traite négrière de ‘répugnante au principe d'humanité et de morale universelle’ a légitimé le passé de près de 2 millions de Français d'outre-mer.

Le 10 mai est devenu la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Un choix de date qui m’a fait sourire, car il s'agit également de la date d'anniversaire de Danyèl Waro, musicien, chanteur et poète réunionnais qui est à l'origine de la reconnaissance du Maloya en France (le Maloya est un chant d’esclaves marrons, triste, mélancolique, sur fond de percussions apparenté au blues en Amérique). Il s'agit également du jour de mon anniversaire.

En 2013, je vous ai vu vous battre bec et ongle, jouer de votre verbe et de votre éloquence à l'Assemblée nationale pour défendre le mariage pour tous. Grâce à cette loi, des milliers des personnes sont maintenant incluses dans cette institution longtemps fermée qu'est le mariage. Grâce à vous des milliers de familles peuvent prétendre aux mêmes droits, notamment pour élever et protéger leurs enfants et leur famille.

Vous n'avez jamais cessé de lutter pour offrir plus de droits, plus de reconnaissances, plus d'égalités, plus de libertés là où le progrès s’était subitement arrêté, là où le système ne faisait que reléguer ces questions au second plan. L'histoire et la condition humaine en France avancent grâce à des personnes de votre apanage.

Vous faites partie de cette poignée de justes en politique qui ont le courage de leurs idées et de leurs convictions profondes. Ce sont eux qui font émerger une France plus moderne, plus égalitaire et plus juste.

Pour tout cela Madame, MERCI.

Aurore D.

Suivez Carnet d'une Réunionnaise sur Facebook Instagram | Youtube | Twitter | LinkedIn
13 h 54 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire