Post Top Ad

18 mai 2016

Tout savoir (ou presque) sur le champagne

Depuis quelques mois, je gravite quotidiennement autour de l'univers du cocktail, de la bière, des spiritueux et du vin grâce aux activités auxquelles le blogue me permet d'assister. L'univers que j'ai le moins exploré est celui du champagne.

Comme je suis curieuse de nature et que j'aime partager mes découvertes, je me suis dit « pourquoi ne pas faire une entrevue avec un expert sur le sujet et proposer un petit cours d'introduction ludique aux lecteurs du Carnet d'une Réunionnaise? »

Deux verres de champagne
Crédit photo : Carnet d'une Réunionnaise
Deux semaines plus tard, Véronique Gonneville, chargée des relations de presse pour les marques de Moët Hennessy au Canada et ancienne Chef de Marque Veuve Clicquot Canada pendant presque cinq ans répondait à mes questions les plus farfelues.

Voici donc une liste de sept faits à savoir sur le champagne pour faire semblant d'être une experte des bulles en société.

Les champagnes blancs sont faits à partir de raisin rouge

Soit le Pinot noir et le Meunier.

Autrefois, les vins (et les champagnes) étaient brouillés

Il aura fallu attendre que Mme Clicquot invente la table de remuage en 1816 pour permettre de retirer les sédiments des bouteilles. Depuis ce jour, les champagnes sont clairs!

Tous les vins mousseux ne sont pas des champagnes

En plus de devoir respecter différentes règles AOC (d’appellation contrôlée), le champagne vient obligatoirement de la région de la Champagne, une petite région viticole qui représente seulement 0.04 % des vignobles globaux. « C’est un terroir rare », précise Madame Gonneville. Donc, non, le vin mousseux que vous achetez à la SAQ n'est pas forcément du champagne.

Le bon champagne se déguste dans un verre à vin (et non dans une flûte à champagne)

Les grands champagnes sont de grands vins. Ils doivent être dégusté comme tel. Selon Véronique Gonneville, il vaut mieux utiliser un verre à vin pour la dégustation plutôt que la flûte traditionnelle, car cela permettrait de mieux apprécier le nez du champagne et de le laisser respirer.

Le champagne ne se conserve pas au réfrigérateur

La lumière et les variations de température sont les ennemis du champagne, il vaut donc mieux le conserver dans un cellier. « À une température stable, entre 12 et 15 degrés », précise l'experte.

Canapes au saumon
Crédit photo : Carnet d'une Réunionnaise

Les millésimés et les non millésimés se servent à deux températures différentes

Pour un non millésimé, la température de service devrait être entre 7 et 8 degrés. Une millésimée devrait quant à lui, se servir autour de 12 degrés. « Un millésimé ou un vin de prestige tel que La Grande Dame trop froid ne révélerait pas toutes ses qualités », ajoute Madame Gonneville.

Le champagne ne s'accorde pas qu'avec des fruits de mer ou du poisson

Certes, faire un accord mets et champagne avec des poissons (sushis!) et des fruits de mer est toujours payant, mais soyez plus audacieux dans vos accords! (On a qu'une seule vie :-)) Par exemple, saviez-vous que le Champagne Veuve Clicquot se marie aussi très bien avec du parmesan ou du poulet fermier rôti (avec un petit jus aux herbes fines, il paraît que c'est délicieux)

J'espère que cette petite introduction à l'univers du champagne vous a plu. Personnellement, j'ai appris plein de choses que je vais pouvoir ressortir durant mes soirées mondaines. 

Un gros merci à Véronique qui a pris le temps de répondre à mes questions.
MATHILDE MERCIER
Rédactrice en chef
Accro au café, Mathilde apprécie aussi le bon vin et la bonne bouffe. Elle aime partager ses bons plans et ses découvertes sur les réseaux sociaux et continue de découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.


19 h 01 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire