Découverte des cornichons du Québec avec les Aliments Whyte's

Vendredi 18 août, 9 h. C'est par une journée grise et pluvieuse que je suis partie à la découverte des cornichons du Québec suite à une invitation lancée par Aliments Whyte’s et la Fédération québécoise des producteurs de fruits et légumes de transformation. Moi qui cherchais à produire du contenu original, je peux dire que j'ai été servie! 

Résumé d'une journée à la découverte de cette cucurbitacée arrangée à toutes les sauces et préparée de toutes les façons.

aliments du quebec
Le Cuisinomane qui va à la récolte des cornichons du Québec © Carnet d'une Réunionnaise
Moment nostalgie : cette journée spéciale « cornichon » a éveillé bien des souvenirs chez moi. En route pour l'usine de transformation, de vieux souvenirs ont resurgis. Je pensais au pain jambon beurre et cornichons acidulés que ma mère me préparait pour mes sorties scolaires lorsque je vivais à la Réunion. 

Je me suis aussi remémoré la toute première fois où j'ai croqué dans un hot-dog agrémenté de relish lors de mon premier tailgate au Québec avant un match des Carabins de Montréal. La sensation de dépaysement culinaire avait été instantanée. Je me suis souvenue de mon étonnement face au goût sucré du condiment. Des années plus tard, me voilà sur la route, à la découverte de ce produit pas très beau (disons-le franchement), mais si bon.

cornichon avant la vente
On a visité un champ à la fin de la journée.
Voilà à quoi ressemble un cornichon au naturel!  © Carnet d'une Réunionnaise


6 choses à savoir sur les cornichons


  • Si on se fie à la définition « botanique » de ce qu'est un fruit, soit « ce qui est issu du développement de la fleur après fécondation, le cornichon est un fruit!
  • Ce sont en réalité des concombres qu'on cueille 38 jours après la floraison, donc avant maturité. On les appelle des « minis-cornichons» après 35 jours de floraison et ils deviennent officiellement des concombres après 42 à 47 jours de floraison.
  • Le philosophe Aristote a vanté les bienfaits du cornichon sur la santé 
  • Cléôpatre utilisait le cornichon pour ses “propriétés cosmétiques”. Elle pensait que la cucurbitacée lui donnait la peau plus douce.
  • Qu'ont en commun Jules César, la reine Elizabeth I, George Washington, Thomas Jefferson et Napoleon Bonaparte? Ils étaient apparemment tous amateurs de cornichons.
  • Les États-Unis ont une journée nationale du cornichon. (C'est le 14 novembre!)


Visite de l’usine des Aliments Whyte’s de Saint-Louis

Cité parmi les leaders canadiens pour les marinades par le Courrier de Saint-Hyacinthe, Aliments Whyte's est une entreprise spécialisée dans la production de marinades et condiments. Lors de notre périple, nous avons eu l'opportunité de suivre les étapes de production et de transformation des cornichons en visitant l'usine de cette entreprise centenaire installée à St-Louis depuis une trentaine d'années. 

C'est la première fois que je visite une usine de transformation des aliments depuis mon arrivée au Québec. Je l'ai fait quelques fois à la Réunion, en visitant plusieurs distilleries et de raffineries de sucre. 

Prête à visiter les champs! © Carnet d'une Réunionnaise
Ce genre de visite n'est jamais très glamour, mais on en ressort toujours plus instruit sur les produits qu'on consomme, tout le travail que cela demande et toutes les personnes qui sont à l'ouvrage pour livrer un produit de bonne qualité.

Quelques idées et recettes pour intégrer les cornichons à ses plats

Qu'ils soient marinés à l'aneth, au vinaigre ou à l'estragon, en sauce tartare, gribiche ou ravigote, les cornichons se démarquent par leurs croquants à l’extérieur et leur tendreté à l’intérieur. Lorsqu'ils ne sont pas à déguster sous forme de condiments ou de marinades, ils sont aussi délicieux nature, en soupe, frits ou encore en salade.

On déguste les produits des Aliments Whyte's © Carnet d'une Réunionnaise

Il est aussi possible de l'intégrer à un burger, un sandwich smokemeat ou encore en accompagnement  sur un plateau de fromages et de charcuteries

Bouchées gastronomiques autour du cornichon : où quand le cornichon devient un aliment fancy!

Si le cornichon du Québec est un aliment facile à apprêter, il peut aussi devenir un aliment gastronomique. Il suffit d'être un peu créatif... et d'avoir du talent et beaucoup d'expérience comme Benoît Huot et Alain Berthelot, respectivement chefs chez la Maison Gourmet et le Gîte du Mont Albert.

Les deux chefs nous ont préparé un beau menu de plusieurs bouchées créées à partir des produits locaux et de cornichon pour le lunch. Je vais vous laisser sur mes coups de cœur.

Dill pickles Martini, caviar de tomates et compression de melons. © Carnet d'une Réunionnaise
Maki californien au saumon fumé maison et tartare d'émeu de Charlevoix, maïs grillés, avocat, ciboulette, sésames torréfiés, oignons frits, dill pickles et hollandaise au parfum de truffes © Carnet d'une Réunionnaise
Petit gâteau de crevettes nordiques à la mangue et fines herbes, œuf de caille de Bellechasse poché et sauce gribiche
© Carnet d'une Réunionnaise
Torchon de foie gras du Canard Goulu, compote de figues au cidre de glace de St-Nicolas, miroir au miel, perles au jus de pickles et petite brioche snackée à la torche © Carnet d'une Réunionnaise
Lasagne de pickles facons charcutière, Garden crisp, terrine de gibiers de chez Canabec, confit de carottes et canneberges, rillettes de canard, gel aigre-doux et sorbet aux bleuets et cornichons © Carnet d'une Réunionnaise
Mon coup de cœur : cake à la courgette et relish traditionnelle, glace à l'huile d'olive et pesto basilic
© Carnet d'une Réunionnaise
Ce billet fait suite à une tournée de presse. Aucune rémunération n'a été perçue pour la publication de cet article. Merci aux producteurs québécois qui nous ont reçus, ainsi qu'aux Aliments Whyte’s  et à la Fédération québécoise des producteurs de fruits et légumes pour cette invitation. Je ne verrai jamais plus le cornichon de la même manière!

Commentaires

Billets populaires