Post Top Ad

17 déc. 2013

Made With Love : 16 mixologues vous font découvrir leur art

Crédit photo : Julie Bramond
Initiée aux cocktails par mes camarades du Jockey, je ne pouvais pas passer à côté de la compétition canadienne de mixologie Made With Love à Montréal quand j'ai appris que mon ami Alex avait été qualifié pour la finale montréalaise qui avait lieu hier soir à la SAT.

Made With Love a vu le jour en 2009 et a pour but de faire connaître la culture de la mixologie et des cocktails au grand public en créant des compétitions où les meilleurs mixologues de la région proposent leurs créations.

Ce genre d'événement a été une vraie découverte pour moi. Un lieu idéal, de la très bonne musique, une organisation au top, du beau monde, bref, la soirée promettait d'être à la hauteur de mes espérances. 

Le concept est simple, on vous donne un collier Made With Love, vous le donnez au mixologue qui vous aura conquis et à la fin de la soirée, celui qui a le plus de colliers autour du cou a gagné.

Alexandre en pleine réalisation du Glacier endiablé. Crédit photo : Julie Bramond
Évidemment mon premier arrêt se fait chez mon ami Alexandre Lindsay, barman au Jockey. Alex nous propose le Glacier endiablé, fruité, basilic et réduction de balsamique, un trait de Jim Beam Devil's Cut, le tout saupoudré d'azote liquide formant une fine couche de glace que l'on doit percer avec sa paille. Le cocktail était accompagné en plus d'un sorbet au fruit de la passion. Je connais bien les cocktails d'Alex et je n'ai pas été déçue! Il sera mon coup de coeur de la soirée. (Aucune objectivité me direz-vous mais j'assume )

Je reconnais quelques barmen de bars montréalais bien connus : La Distillerie, l'Assomoir, le Bar B1, Le Lab et vais donc de stand en stand en écoutant scrupuleusement la description des cocktails proposés et je me rends à l'évidence : Made With Love porte bien son nom. Tous ces mixologues sont passionnées. Ils ont le regard qui brille lorsqu'ils vous décrivent leur création, comment ils sont arrivés à cette réalisation et quelle est la meilleure façon de la déguster. Je retrouve tout ce que j'aime dans la culture du cocktail : l'amour des bons produits, la subtilité des équilibres et l'originalité des associations.

Je craignais la quantité d'alcool que pouvaient engendrer 16 cocktails mais tout était vraiment étudié pour que la soirée soit au profit de la découverte et non de l'excès. Les cocktails proposés étaient dans des formats dégustations et des serveurs passaient souvent avec des plateaux de petites bouchées et de petits fours, accueillis agréablement entre chaque verre.

Pierre prépare la barbe à papa au Jalapenos pour La Grande Roue. Crédit photo : Julie Bramond
Je n'ai malheureusement pas pu goûter aux 16 créations proposées par nos mixologues mais sur la dizaine testée mes deux favoris après le glacier endiablé d'Alexandre Lindsay sont les suivants :

La Grande Roue de Pierre Gadouas (que j'ai eu la chance d'avoir comme barman au Jockey et qui est propriétaire d'une entreprise de service spécialisée en Flairbartending et Mixologie Crowd Bar & Flair ) qui vous embarque avec un granité de concombre avec de la pomme-grenade, du Hendrick's et une barbe à papa au Japalenos. Expérience en bouche vraiment malade, j'ai adoré! 

Le cocktail qui a fait fureur chez les juges et le public : La Grande Roue de Pierra Gadouas. Crédit photo : Julie Bramond


Crédit photo : Julie Bramond
 L'Abuelito de Simon Lespérance (qui travaille au restaurant Maïs) et qui a vraiment, selon moi, tiré son épingle du jeu en proposant ce que j'appellerais un "chaud-froid" de chocolat sur fond de tequila 1800, piment guajillo et la petite guimauve grillée pour rappeler le chocolat chaud réconfortant indémodable de l'hiver. 

Son astuce était de mettre une séparation dans son verre et de verser un chocolat chaud et un chocolat froid. Ensuite il vous servait en retirant la séparation et là, l'opération en bouche faisait mouche!

Je pourrais et devrais vous parler de tous les autres mixologues pour leur rendre les honneurs qu'ils méritent car tous ont vraiment brillé pendant cette compétition, mais cela me prendrait des pages. Je tenais donc à féliciter tous les participants pour leur passion qu'ils transmettent dans ce que je n'aurais pas peur d'appeler un art, pour leur imagination et pour leur investissement dans cet événement.

Simon verse les préparations chaudes et froides. Crédit photo : Julie bramond

Cette compétition aurait dû être marquée par deux gagnants : celui du jury et celui du public. Il faut croire que lundi soir le Made With Love montréalais était constitué d'un public plus qu'averti puisque le jury et le public ont élu leur meilleur mixologue d'une voix unanime : Pierre Gadouas, bravo à toi, tu auras conquis des deux bords!
Crédit photo : Julie Bramond
Si vous voulez découvrir la culture montréalaise du cocktail, n'hésitez pas à aller passer une belle soirée dans les établissements que j'ai cités ci-dessus. Et si l'aventure MadeWithLove vous tente, rendez-vous en Avril 2014 à Montréal pour la grande finale canadienne!

Je terminerais par quelques mots en vous disant évidemment que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, et que, de la même façon que vous êtes capables de vous arrêter de manger quand vous le sentez, buvez votre dernier verre quand vous le savez. Et pendant les fêtes, si vous avez oublié de vous arrêter n'oubliez pas que l'opération nez-rouge existe et qu'elle peut vous ramener (vous et vos amis) de façon sécuritaire chez vous.


Made With Love

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CHRONIQUEUSE
Julie est une touche-à-tout et une amoureuse de la vie passionnée de musique, cuisine, jardinage, théâtre, bricolage et fringues. C'est une chercheuse de bons plans, toujours partante pour partir en excursions et découvrir de nouvelles choses.
Sa page de bons plans | Ses billets
16 h 51 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire