Post Top Ad

29 janv. 2014

Tout sur la mode, les époques et les mouvements

Je suis une mordue de blogues de mode et de magazines depuis l’année dernière. J’ai eu la piqûre après le Black Expo Design en 2013

Plus je m’intéressais au Festival Mode et Design, à Mélissa Nepton ou au Vogue US, plus je réalisais combien il y avait tant à apprendre sur la « culture mode »

Avec le temps, je me suis faite à l’idée de ne plus pouvoir rattraper mon retard, notamment sur les blogueuses mode dont certaines ont carrément étudié ce domaine pendant tout leur baccalauréat.

Quand les Éditions Hurtubise ont sorti Tout sur la mode, les époques et les mouvements en octobre 2013, je me suis dit que ce serait l’occasion de me cultiver sur le sujet et de me sentir moins à la ramasse dans les 5 @ 7 de blogueurs ou durant la couverture des événements fashion à Montréal. Comble de l’ironie, j’ai reçu le livre à l’appartement le jour des 40 ans de Kate Moss.

Écrit sous la direction de la spécialiste en mode Marnie Fogg, Tout sur la mode dépeint avec rigueur et cohérence les époques et les mouvements de la mode depuis 500 avant J.-C. jusqu’à nos jours. Le pavé (576 pages quand même) repose sur ma table de chevet depuis presque deux semaines. J’en lis une page tous les soirs comme on pourrait lire des passages de la bible avant d’aller se coucher.

Le livre a vraiment un format « encyclopédie » alors je ne peux pas le dévorer dans le bus ou le métro en le glissant dans mon sac, mais c’est mieux ainsi parce que Tout sur la mode ne se lit pas à la va-vite. C’est un livre qu’on croque page par page comme on laisserait doucement fondre du bon chocolat dans sa bouche (d'ailleurs j'ai pris l'habitude de le feuilleter avec une bonne tisane).


Je fais ma crâneuse, mais saviez-vous que les modes s’assagissent après l’exécution de Charles 1er et l’instauration du Commenwealth en 1649? Saviez-vous que le crocodile de Lacoste a été l’un des premiers logos à figurer sur l’extérieur d’un vêtement? Saviez-vous que les premiers vêtements trompe l’oeil virent le jour  dans les années 1900 sous l’impulsion d’une certaine Elsa Schiaparelli ?

Non seulement je suis en train de parfaire ma « culture mode » en apprenant davantage sur le power-dressing, la robe pré-raphaélite ou le tartan écossais, mais en plus je saurai maintenant faire la différence entre des manches montées et des manches ruchées sur les podiums et dans les magazines.

Si les amateurs de mode y trouveront leur compte, les connaisseurs et les fashionistas y trouveront leur bonheur. Pour une critique plus intellectuelle (et moins « personnelle ») du livre, je vous recommande aussi celle du Devoir! 
34,95$

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
RÉDACTRICE EN CHEF
Mathilde est branchée culture, mode et lifestyle, intéressée par la question de la diversité, accro aux réseaux sociaux et à l’affût des activités gratuites, elle aime découvrir Montréal à travers ses yeux de Réunionnaise expatriée.

07 h 30 / by / 0 Comments

Aucun commentaire:

Publier un commentaire