Post Top Ad

17 oct. 2014

Le Ballet de l'Opéra national de Paris présente Paquita

Hier soir a eu lieu la première du ballet Paquita. Le prestigieux ballet de l’Opéra de Paris nous fait l’honneur de poser ses valises pour quelques jours (trop courts!) à Montréal. Voilà près d’un demi-siècle qu’il n’était pas venu en terre québécoise!

Crédit photo : Christian Leiber
C’est donc dans une ambiance un peu fébrile et une salle remplie que la troupe nous a proposé un ballet composé de deux actes apparus au répertoire en 1846. Longtemps oublié, le ballet est à nouveau dansé grâce à la volonté de Brigitte Lefèvre, directrice de l’Opéra depuis 2001. 

Il s’agit d’un ballet classique, extrêmement exigeant pour les danseurs car il a un rythme soutenu et les pas de jambes exécutés exigent rapidité et grâce. L’histoire relativement simple d’une jeune fille (Paquita) élevé par des gitans depuis son enfance, est courtisée par un jeune militaire (Lucien), séduit par la jeune fille, lors d’une journée festive. 

C’est avec une première partie rythmée par des danses aux accents plus espagnols (l’histoire se déroule dans un petit village en Espagne) que le décor est planté. La seconde partie, beaucoup plus classique pourra peut-être connaitre quelques temps morts parmi les non-initiés mais c’est à ce moment-là que les danseurs sont également soumis à une plus grande difficulté d’exécution (enchaînement de piqués, déboulées, grands jetés, etc.).

Crédit photo : Christian Leiber
Je ne vous cacherais pas que j’attendais ce ballet avec impatience. Voilà plus de cinq ans que je n’avais pas revu la troupe, qui pour moi, fait partie des meilleures au monde. La grâce et l’exigence demandée par l’enseignement français est comparable selon moi, aux méthodes russes du ballet. Avec peut-être plus d’accent mis sur l’interprétation et les sentiments vécus sur scène. 

Les billets ne sont certes pas donnés, mais la présence de l’Opéra de Paris mérite cet effort. La salle est bien constituée, vous pourrez donc agréablement en profiter même en hauteur. Un dernier conseil, si vous choisissez les derniers rangs, investissez dans une petite paire de jumelles de spectacle, j’ai passé de merveilleux moment à l’Opéra malgré cet accessoire!

Paquita Ballet de l'Opéra national de Paris
De Pierre Lacotte
Jusqu'au 19 octobre à la Salle Wilfried-Pelletier

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
MAËLLE SOUFFRIN - RÉDACTRICE
Maëlle a la culture dans le sang. Réunionnaise d’adoption, son envie de parcourir le monde l’a mené jusqu’au Québec où elle a entraîné son conjoint et sa fille qu’elle surnomme affectueusement « l’homme » et « fifille ».




13 h 22 / by / 1 Comments

1 commentaire: